• Accueil
  • > ether & terre vernaculaire

ether & terre vernaculaire

Pourquoi la terre est rouge

Construire avec le peuple – Tentative vernaculaire

La terre a besoin de médiaterre,  elle est révolutionnaire

Car elle est gratuite, partout sous nos pieds, il n’y a qu’à gratter. Et elle nécessite pour l’ensemble de ses constructions, de  ses créations,  la solidarité, l’entraide,  le sens dont le sens du beau, bref tout le contraire de l’idéologie dominante.

HassanFathy

Hassan Fathy est grand

Le Festival Grains d’Isère a lieu chaque année aux Grands Ateliers à VilleFontaine près de Lyon. http://www.lesgrandsateliers.fr/

« Construire avec le peuple » est le titre du livre de l’architecte égyptien Hassan Fathy et c’est un monument pour tous les constructeurs en terre et les amoureux de la terre.
Ce festival est une  « tentative vernaculaire »  car  la terre a besoin de « médiaterre »,  car on fait oublier « en haut lieu » que la terre est révolutionnaire;
Elle est révolutionnaire car elle est gratuite, elle est partout sous nos pieds, disponible,  il n’y a qu’à gratter. Et elle nécessite pour l’ensemble de ses constructions, de  ses créations,  la solidarité, l’entraide,  le sens,  dont le sens du beau, bref tout le contraire de l’idéologie dominante.

Jean Dethier : « La terre crue, c’est le matériau anticapitaliste par excellence. On ne peut pas la vendre puisqu’elle est là sous vos pieds, dans votre lopin. Elle n’intéresse aucune banque (…) ni aucun groupe industriel puisqu’elle ne peut être source de profit » [Michel Bosquet/André Gorz, « Demain la terre », Le nouvel observateur, 14 novembre 1981.]. (extrait de http://www.bastamag.net/L-habitat-en-terre-une-voie-alternative-de-construction-bloquee-par-les-lobbys

La terre est aussi révolutionnaire et créatrice dans sa partie habitat, architecturale  que dans sa partie nourricière et autres besoins vitaux, d’usages ; les paysans meurent aussi par milliers à cause de cet accès naturel et ancestral d’émancipation et  d’autonomie écrasé ou diminué par le règne de l’argent roi et son bras armé la technoscience . La gratuité des semences, ou le fait qu’un autochtone puisse se nourrir, vêtir construire etc  lui même en quasi autonomie, qu’il vive et travaille la plupart du temps en collectif , qu’ils s’entraident etc, c’est complètement inadmissible pour l’idéologie dominante.   

Festival Grains d’Isère 2017

SI Exif

001grandSI Exif

Festival Grains d’Isère 2016

http://craterre.org/diffusion:festival-grains-d-isere/

https://terralyon2016dotcom.files.wordpress.com/2016/02/programme_gdi2016.pdf

SI Exif SI Exif SI Exif SI Exif SI Exif SI Exif

Festival Grains d’Isère 2015

SI Exif SI Exif SI Exif SI Exif SI Exif SI Exif SI Exif 016 SI Exif SI Exif SI Exif ecotopie

Festival Grains d’Isère 2007

Sierra Exif JPEG Sierra Exif JPEG Sierra Exif JPEG

Festival Grains d’Isère 2006

Sierra Exif JPEG Sierra Exif JPEG Sierra Exif JPEG Sierra Exif JPEG Sierra Exif JPEG Sierra Exif JPEG Sierra Exif JPEG Sierra Exif JPEG Sierra Exif JPEG Sierra Exif JPEG Sierra Exif JPEG Sierra Exif JPEG Sierra Exif JPEG Sierra Exif JPEG TOSHIBA Exif JPEG TOSHIBA Exif JPEG

Murs de Pont d’Ain

Sierra Exif JPEG Sierra Exif JPEG Sierra Exif JPEG

Murs chauffant et enduit terre Akterre

Sierra Exif JPEG Sierra Exif JPEG

 renseignement sur:

www.craterre.org

www.lesgrandsateliers.fr

Quelques grands noms :  

Patrice Doat www.craterre.org

Joseph Colzani Centre de terre Lavallette http://www.centredeterre.fr/ http://archecologie.free.fr/

Andreas Krewet http://www.akterre.com/presentation.php

Nicolas Meunier http://www.construction-pise.fr/fr/construction.php

Tom Rijven http://www.habitatvegetal.com/fr/tom-rijven

Association de professionnels ASTERRE www.asterre.org

des centres de formations

Le Gabionn   www.legabion.org   ou  http://gabionorg.free.fr/

Cantercel http://www.cantercel.com/

CR3E http://www.cr3e.com/sommaire.htm

 

et autres ocres et pigments sont tous dans l’annuaire.

Plus si affinité: des zomes par Jean Soum l’archilibre http://archilibre.org/  http://alphazomes.org/

Partout dans le monde depuis que l’homme existe:

« Comment pouvons-nous aller de l’architecte-constructeur de système vers le système architecte auto-constructeur ? Un homme ne peut pas construire une maison, mais dix hommes peuvent construire dix maisons très facilement, même une centaine de maisons. Nous devons soumettre la technologie et la science à l’économie des pauvres et des sans argent. Nous devons ajouter le facteur esthétique. »( Hassan Fathy, Discours d’acceptation du prix Nobel alternatif, le 9 décembre 1982)

https://www.bede-asso.org/collaborations-par-theme/systemes-semenciers-autonomes/

Greniers Foire Djimini 2011

http://www.atelier-alp.bzh/actualites/construire-des-murs-en-terre-la-technique-de-la-bauge-coffree/

http://www.6climats6habitats.com/egypte.htm

https://fr.wikipedia.org/wiki/A%C3%AFt-ben-Haddou#/media/File:A%C3%AFt_Benhaddou1_(js).jpg

http://jerome-rattat.fr/page_Telouet.htm

http://gabionorg.free.fr/DOCS/formation%20eco%20construction.pdf

&&&&&&&&&&&&&&&&&&

https://nature-construction.com/actualite/rencontre-jean-pierre-oliva/

Rencontre avec Jean-Pierre OLIVA… Du haut niveau
Posté par Nicolas
le 2 novembre 2010

Nous vous l’annoncions en actu-express il y a quelques jours, nous sommes allés à une conférence de Jean-Pierre OLIVA (si vous ne connaissez pas, plus d’informations ici). En plus d’être extrêmement compétent (isolation écologique, bioclimatisme, construction et rénovation écologique), il s’avère qu’il est d’une simplicité et d’une gentillesse confondante. Très accessible, nous avons pu passer une partie de la soirée à converser autour d’une biere… Voici un petit rapport pour vous ;) .

La conférence

Elle portait sur un sujet de taille : les enjeux de l’efficacité énergétique en ces temps de raréfaction de ressources… Bien que limité par le temps, Jean-Pierre a présenté à une salle archi-comble de la théorie, de la pratique, des exemples de bon sens et… du non-sens aussi. L’homme est très engagé, et pas mal de gens en ont pris pour leur grade, à juste titre. J’ai par exemple appris que l’AEE (Agence pour les Economies d’Energies) était une structure très active dans les années 70, positionnant ainsi la France parmi les leaders européens dans ce domaine (avec l’Autriche). Comment? En prenant en compte une bonne part de bon sens que nous avons oublié. Par exemple, le droit d’ombrage était pris en compte dans ce qui était l’équivalent du PLU de l’époque. Ou encore des préconisations fortes d’isolation différentes selon les régions & environnements différents.

« Chouette« , je me dis, « mais c’est devenu quoi?« . Jean-Pierre y répond dans la foulée : alors qu’il était ministre de l’Industrie du gouvernement Chirac II en 1986, Alain Madelin dissout purement et simplement cette agence, dont une pâle copie sera intégrée dans l’ADEME, lors de sa création en 1990. La raison en est simple, selon Jean-Pierre Oliva, et terriblement logique : pour faire tenir ses promesses au pari du tout-électrique par le nucléaire suite aux chocs pétroliers, il faut généraliser et standardiser le triptyque incontournable : parpaing/laine de verre/plaque de plâtre… Et radiateur électrique. Ca vous rappelle quelque chose, peut-être votre appartement ou votre maison? Exit le bioclimatisme, les études d’ombrages, les préconisations d’isolation adaptées. On industrialise, c’est plus rentable (pour certains).

Autre gros problème de taille selon lui, encore une fois implacable : la scission qui existe entre les architectes et les ingénieurs et bureaux d’études. Là où leur travail devrait être effectué en bonne intelligence, on arrive aujourd’hui à un schéma bipolaire : l’architecte réalise la partie « créative » et les bureaux d’études la rendent possible. Il n’y a qu’à voir le peu d’heures de cours accordées à l’efficacité énergétique, au bio-climatisme, ou à l’isolation en école d’architecture. Les choses changent, mais trop peu rapidement et trop timidement.

Le parallèle avec l’Autriche est parlant. A peu près au même point que nous sur ces questions dans les années 80, une politique gouvernementale moins court-termiste a continué la volonté d’arriver à des bâtiments sains, peu coûteux et performants. Le résultat? Une collaboration sur la norme passive, très répandue , des idées et process originaux (le pisé industriel par tronçon, qui a permis de construire plusieurs bâtiments tertiaires, à plusieurs étages comme une école et un hôpital avec 0 béton)… Tout ceci met l’Autriche à la pointe du bâtiment « parfait » en Europe. Pointe qu’elle devrait partager avec la France… si nous n’avions pas fait machine arrière.

Enfin, autre point qui mérite d’être soulevé : l’hypocrisie autour de la main-mise des architectes des bâtiments de France sur les formes et enveloppes « traditionnelles ».

http://cdurable.info/Architecture-Ecologique-du-Vorarlberg-maison-passive%2C1823.html

&&&&&&&&&&&&&&&

http://chlorofill.fr/deces-de-j-pierre-oliva-une-page-de-la-construction-ecologique-se-tourne/

posté le  9 mars 2014

Qui n’a pas lu « L’isolation écologique » ou « La conception bioclimatique« , livres devenus des références de l’éco-construction, publiés aux Editions Terre Vivante ?
Jean-Pierre Oliva était un pionnier de la construction écologique. Il savait transmettre son savoir et sa passion lors de conférences et de formations, en particulier au Centre d’écologie pratique Terre Vivante à Mens (38, Sud de Grenoble) où il participa à la réalisation d’un centre d’exposition permanent sur les techniques constructives et les isolants naturels.
Nous resterons très influencés par ses notions d’habitat bio-climatique (relié au temps et à l’espace) et par son histoire de l’habitat, en particulier la distinction qu’il faisait entre l’habitat traditionnel et l’habitat dit conventionnel.
Les ouvrages cités sont disponibles au catalogue de la bibliothèque Chloro’Fill.

Décembre 2018

Kerterre : ces « maisons de hobbit »

18 décembre 2018
Parmi les habitats alternatifs qui ont connu un succès grandissant ces dernières années, on retrouve les « Kerterres », de petits dômes aux formes poétiques qui sont un appel à vivre au plus proche de la nature tout en respectant l’environnement. Dans son prochain reportage, Pour moi & plus que moi, Nikita Gouëzel, un jeune réalisateur français, nous invite à découvrir ces constructions originales ainsi que les motivations de ceux qui les ont adoptées pour y vivre.

L’imagination des acteurs du changement ainsi que leur engagement n’a pas de limite lorsqu’il s’agit d’inventer, de développer et d’expérimenter des alternatives durables et surtout singulières. Le réalisateur Nikita Gouëzel est parti à la rencontre de ceux qui ont fait le choix de vivre autrement, dans des « Kerterre ». Auprès d’Evelyne Adam, qui donnait naissance à la première Kerterre il y a 20 ans, mais aussi d’architectes reconnus, comme Luc Schuiten, il propose de mettre en lumière « la philosophie de vie autour de cet habitat ». Car cette architecture minimaliste est indissociable d’un certain état d’esprit.

suite sur https://mrmondialisation.org/kerterre-ces-maisons-de-hobbit-ecologiques-et-a-prix-abordable/

 Mai 2019

Voici le programme du Festival  Grains d’Isère 2019

https://craterre.hypotheses.org/files/2019/04/2019_Programme_GDI.pdf

sur

http://www.craterre.org/actualites:festival-grains-d-isere-2019-programme/

doublenubb EssaiPilon HaitiReconstruire murBTCa placoterrea

Laisser un commentaire

 

Paruremaupassant |
Lalibrairiedunet |
Latelierdeshistoiresfilantes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lloydvlcf
| Matircrite
| Monsieurkafka